Voyage moto Vietnam: comment faire? itinéraire? Flora te partage ses expériences

J’ai trouvé le blog de Flora par hasard et suis vraiment touchée par son histoire partagée.

Elle est la fille d’un Vietnamien qui a quitté son pays bien-aimé pour se faire un avenir meilleur, pour lui et ses enfants. Après quarante ans, il est retourné dans le pays de ses ancêtres et a sillonné le Vietnam du Sud au Nord plusieurs fois sur le dos de ses motos, ses chevaux d’écurie.

Flora a ensuite décidé de traverser le Vietnam à moto en compagnie de son père. Mais le voyage entre père et fille n’a pas pu se passer à cause du cancer et de la mort du père.

La petite fille ne parle pas vietnamien, ni sache faire de la moto a quand même réalisé le voyage toute seule, pendant 7 semaines et a déposé les cendres de son père dans une pagode à Sa Dec, village de sa famille paternelle.

voyage-moto-vietnam

Tu trouveras ci-après:

L’itinéraire de son voyage à moto au Vietnam

Son itinéraire couvre trois points d’intérêt majeurs: le village montagneux de Sa Pa, le lac de Ba Bê et la baie de Halong. Chaque destination requiert deux jours de route.

Boucle nord du Vietnam à moto

  • Jour 1 : Hanoi – Nghia Lo : 154 km
  • Jour 2 : Nghia Lo – Sapa : 208 km
  • Jour 3 : Sa Pa – Viet Quang : 178 km
  • Jour 4 : Viet Quang – Ba Bê : 150 km
  • Jour 5 : Ba Bê – Lang Son : 196 km
  • Jour 6 : Lang Son – Ha Long : 175 km

Total : 1061 km
Nombre de jours: 6 jours

itineraire voyage moto nord vietnam

Cap vers la ville de Hué – le centre du Vietnam

  • Hạ Long – Cát Bà : 43 km
  • Cát Bà – Ninh Bình : 213 km
  • Ninh Bình – Tân Kỳ: 261 km
  • Tân Kỳ – Phong Nha : 275 km
  • Phong Nha – Huế : 204 km
  • Kilométrage total : 996 km
cap vers Hue

Le centre-sud : cap vers Đà Lạt

  • Hué – Hoi An
  • Hoi An – Kon Tum
  • Kon Tum – Da Lat

Kilométrage : 850 km

cap vers Da Lat centre-sud Vietnam à moto

Le sud: Rencontrer son cousin à Can Tho et déposer les cendres de son père

Dalat – Saigon: 308 km
Saigon – Can Tho : 171 km

Grand total: 2,325 km

Et voici mon interview avec Flora.

# Bonjour Flora. Parle-nous de toi.

# Pourquoi as-tu décidé de voyager au Vietnam à moto mais pas en bus ou en train?

Peu avant de mourir, mon père m’a raconté qu’il avait arpenté le Vietnam en moto durant ses séjours annuels de six mois entre 2008 et 2012.

Quand j’ai décidé de visiter le Vietnam, l’idée de me transporter à moto semblait la chose la plus naturelle. Je dois ajouter que ce voyage n’était pas un voyage de tourisme – c’était un pèlerinage pour apprendre à connaître le pays de mes origines.

Je voulais connecter avec Vietnam de la façon dont mon père l’avait fait, et je me suis inspirée de ses récits de voyage à moto. L’idée de voyager en train ou en bus ne m’a jamais effleuré l’esprit !

voyage au vietnam a moto - lac ba be
# Où as-tu acheté ta moto? et selon toi, quels types de motos sont-ils convenables à un roadtrip tout au long du Vietnam?

Quand je suis arrivée à Hanoi, j’avais le plan d’acheter une moto mais je n’avais aucune idée comme m’y prendre. J’ai d’abord regardé sur Craigslist.

Comme il y a beaucoup de jeunes gens qui font le sentier entre Hanoi et HCMC, soit vers le nord ou le sud, on peut acheter des motos de seconde main assez facilement à Hanoi ou à Ho Chi Minh Ville pour moins de $200.

Par contre, la majorité des motos sur le marché sont des scooters, ou des mobylettes automatiques. Je ne faisais pas du tout confiance à ces bolides qui semblent briser facilement.

Comme je voyageais seule, je voulais un modèle qui n’allait pas me causer de problèmes techniques. Je voulais une moto de type cruiser à vitesses, confortable, stable et suffisamment spacieuse pour transporter mon sac à dos.

En fouillant l’internet, j’ai finalement trouvé une magnifique Honda CD Master à vendre. Le lendemain matin, je rencontrais le propriétaire (j’ai une entrée de blogue sur cette histoire) pour l’acheter. L’homme qui m’a vendu ma moto était le propriétaire d’une compagnie de tours à moto.

La moto que j’ai achetée faisait partie de sa flotte. Elle était en bonne condition, et répondait à tous mes critères. Je l’ai acheté immédiatement.

Beaucoup de jeunes « backpackers » voyagent au Vietnam sur des scooters. Ils sont abordables et très faciles à trouver. C’est une option viable pour quiconque veut voyager à moto, surtout sur un petit budget.

Par contre, ce n’était pas ma préférence, et j’avais le budget pour m’acheter quelque chose de bien. Je dois noter qu’on peut acheter (et revendre) un scooter pour 200$ - 500$.

J’ai payé ma Honda 1500$ US (probablement au-dessus des prix du marché), mais j’étais très satisfaite de mon achat. Je l’ai revendue trois ans plus tard pour 1200$ US.

# As-tu un permis de conduire moto vietnamien ou international?

Oui, j’avais avec moi un permis de conduire international que j’vais fait faire à Ottawa avant de partir. Quand j’ai déménagé au Vietnam l’année suivante, j’ai fait faire un permis de conduire vietnamien. Cette procédure est un peu plus compliquée, et j’ai bénéficié de l’aide de ma secrétaire au bureau d’avocats où je travaillais. 


# Avais-tu conduit une moto depuis longtemps avant ton voyage au Vietnam? et sais-tu la-réparer?

Je n’avais aucune expérience de conduite une moto à vitesse avant d’aller au Vietnam ! Le seul entraînement que j’avais était un cours de 2 jours de sécurité à moto que j’avais pris à Ottawa, Canada. Dans le cadre de ce cours, j’avais appris à embrayer les vitesses et conduire dans un stationnement.

Quand je suis arrivée au Vietnam, je n’avais jamais conduit une moto sur la route. De plus, j’ai commencé mon voyage à moto plus de six mois après mon cours, alors honnêtement, je ne me souvenais pas de beaucoup de choses.

Mais conduire une moto est plus facile que les gens pensent, surtout sur un modèle qui a un petit moteur. J’ai tout simplement appris avec la mienne, avec la pratique. J’ai callé le moteur plusieurs fois, mais avec un peu de patience, conduire une moto n’est vraiment pas sorcier !

Note : dans les pays développés, les motocyclistes sont habitués à des moteurs de plus de 400 cc. Il est à noter que 99% des motos au Vietnam ont 150cc ou moins, puisque la limite de vitesse sur les routes est de 50 km/h. De plus, comme il n’y a pas de code de la route et que l’on partage la route avec les camions, voitures, vélos, buffles, vaches, poulets, enfants… une moto rapide est très dangereuse, voire mortelle. À chaque année, on entend des histoires d’étrangers expats qui se tuent à moto au Vietnam à cause de la vitesse. De plus, pour une moto qui a plus de 150cc, les étrangers doivent faire la demande aux autorités vietnamiennes d’un permis de conduire spécial, procédure qui en décourage plusieurs.

Je n’avais absolument aucune notion de mécanique ! Mais cela n’est pas un problème au Vietnam. Même dans la campagne la plus reculée, on trouve un garage à presque tous les kilomètres. C’est le commerce le plus fréquent puisque tout le monde se déplace à moto.

J’ai eu quelques pannes, et j’ai toujours trouvé des gens pour m’aider, me remorquer, me transporter… Les Vietnamiens sont très gentils, et dans les campagnes, comme ils ne rencontrent pas beaucoup d’étrangers, ils sont très empressés de donner un coup de main.

À plusieurs reprises, j’ai offert de l’argent à des Vietnamiens qui m’avaient aidé, et ils ont refusé.

voyage au vietnam a moto3
# Tu as fait le voyage à moto seule au Vietnam. C'était dangereux? As-tu eu des accidents ou es-tu attaquée par quelqu'un?

Oui, j’ai fait mon voyage seule. Règle générale, je préfère voyager seule – cela me laisse plus de temps pour réfléchir, contempler, apprécier chaque moment, affronter mes peurs et dépasser mes limites quand les circonstances sont difficiles.

Le Vietnam – et l’Asie en général – est très sécuritaire. Je n’ai eu aucun accident, je ne me suis jamais fait voler, etc. Les risques de se faire voler ou arnaquer au Vietnam comme touriste sont élevés dans les zones touristiques seulement.

Comme je me tenais loin de ces zones, je n’ai eu aucun problème. Au contraire, un jour j’ai perdu ma petite pochette qui contenait mon passeport, mon argent et mes cartes de crédit. Deux jours plus tard, j’ai reçu un appel de la police pour me dire qu’on avait trouvé ma pochette et que je pouvais la récupérer au poste. L’argent comptant avait été pris (environ 50$ US), mais mes documents et cartes y étaient ! Hors des zones touristiques, les Vietnamiens sont généralement honnêtes, ou du moins, il n’y a pas de raison d’être craintif. 

Les gens qui habitent dans les campagnes sont très gentils, affables et aidants. Non seulement je n’ai eu aucun problème, mais je n’ai jamais eu peur pour ma sécurité. Pas un seul moment !

Les Vietnamiens ne harcèlent pas les femmes dans les rues (contrairement à beaucoup d’autres pays), ce qui a beaucoup contribué à me sentir en sécurité. Tout au plus, ils étaient curieux de voir une femme seule à moto.

Par contre, la règle du bon sens s’applique. Je ne déambulais pas dans les rues la nuit, je gardais mes biens précieux dissimulés, je gardais toujours un œil sur ma moto, etc… Il faut être prudent dans un pays étranger comme on l’est chez soi.

route Ho Chi Minh centre Vietnam moto
# As-tu trouvé facilement des hôtels ou guesthouses à chaque destination?

Oui. Tous les matins, je déterminais la ville où je dormirais, basé sur 200 à 250 kilomètres de distance parcourue par jour.

Je faisais ensuite une petite recherche sur Agoda et je réservais mon hôtel d’avance.

Comme je ne parlais pas du tout Vietnamien, je préférais réserver mes nuits d’hôtel en ligne. Cela m’évitait de devoir trouver une chambre à mon arrivée, alors que je suis épuisée de ma journée. On peut trouver des chambres sur Agoda pour $20-40 par nuit très facilement dans les petites agglomérations. Et comme je voyageais en saison basse (en décembre et janvier), je n’ai pas eu de problème de réservation. Les hôtels étaient plutôt vides… Il faut par contre faire plus attention et réserver d’avance durant la période de Tet.

repas lors du voyage vietnam moto
# Quelles sont tes destinations préférées au Vietnam?

Définitivement le nord du Vietnam. Les plus belles régions sont les moins accessibles, et avec ma moto, j’ai pu visiter des magnifiques villages dans le nord-est du Vietnam. Ces destinations ne sont pas pour le touriste moyen, mais pour celui ou celle qui cherche une expérience unique et moins touristique, je recommande fortement d’aller au nord de Hanoi. 

Sinon, parmi les villes, j’aime beaucoup le centre du Vietnam : Danang est la ville la moins polluée, Hoi An a un charme unique. J’ai vécu deux ans à Saigon, de 2014 à 2016 – c’est une ville qui a beaucoup à offrir. La Baie de Halong est magnifique, et je ne me lasse pas d’y aller.

# Quelles sont tes plus beaux souvenirs au Vietnam?

Les gens que j’ai rencontrés ! Et mes jours dans le nord du Vietnam. Un jour, je retournerai au Vietnam pour faire le nord-ouest à moto.

# Des conseils pour les futurs voyageurs qui désirent faire un voyage à moto au Vietnam?

Conduire une moto au Vietnam est beaucoup plus facile qu’il n’en a l’air. Et le pays, hors des zones touristiques, est très sécuritaire. Celui ou celle qui a l’âme un peu aventurière devraient vraiment considérer voyager à moto.

Le Vietnam est le pays idéal pour ce genre de voyage, puisque la moto est le principal moyen de locomotion des Vietnamiens. Les routes peuvent être dangereuses (à cause des animaux mais surtout à cause des poids lourds), mais avec un minimum de prudence et de bon sens, il est possible d’avoir une belle expérience. Mon voyage à moto est certainement le plus beau voyage que j’ai jamais fait.

Merci Flora pour ton temps et ton partage.
Flora partage son voyage à moto au Vietnam, ses photos, vidéos et récits sur son blog https://levietnamdeflora.wordpress.com

Réserver des hôtels/guesthouses au Vietnam

Dans la plupart des cas, les prix sur agoda.com sont moins chers que ceux sur booking.com

Réserver les billets d'avion/bus/train/ferry au Vietnam en ligne sur ce site.

  • Updated December 5, 2017
  • Autres
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: